Qui suis-je ?

Je m’appelle Johanna. 

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré faire des choses de mes mains. Petite, je passais mon temps à bricoler, et je me rappelle particulièrement aimer créer des objets en volume.

De tous les matériaux utilisés, de toutes les techniques éprouvées, c’est de loin la couture que je préfère. Non seulement il s’agit de volumes (travailler un projet en 2D pour lui donner vie en 3D), mais en plus il requiert des choix esthétiques (rechercher l’harmonie des volumes, des couleurs, des matières), le tout avec un équipement plutôt minimal.

Malgré un Bac + 5 en poche et peu de temps après, c’est cette passion qui m’a poussé à reprendre des études de styliste-modéliste, formation d'un an à temps plein au Greta de la Mode de Paris, puis une formation de graphiste en cours du soir à la Mairie de Paris.

Quelques années plus tard et enceinte de mon 1er enfant, je découvre la blogosphère. Je n’avais absolument pas idée que l’on était autant à partager la même passion. Je passe des heures à admirer des créations sublimes, et je nourris secrètement le doux rêve d’avoir mon blog à moi, un jour. Je saute finalement le cap en mars 2013. Deux années plus tard, c’est ma boutique en ligne de patrons de couture qui voir le jour, le tout en parallèle de mon poste dans une grande Maison de Luxe Française.

Puis les choses s’accélèrent, et fin 2015, il est question de quitter Paris. Pour moi, le choix sera évident. Je saisis cette opportunité pour me consacrer à temps plein à l’Atelier Scämmit. 

Depuis, je savoure chaque jour un peu plus le bonheur de travailler sur projet que j’aime plus que tout, malgré le nombre d’heures interminables que je peux y passer.

Et je ne peux que remercier mes chères clientes pour leur incroyable bienveillance.

Mes valeurs

Si la couture me parle tant, c’est aussi sans nul doute en réaction face à cette tendance du « jetable » : éviter la consommation frénétique, acheter moins de mode éphémère, privilégier la qualité à la quantité.

Coudre, c’est aussi le meilleur moyen de se vider la tête tout en se faisant plaisir, et de se reconnecter à un savoir-faire ancestral dans ce monde saturé de virtuel (cause et conséquence du temps que je peux passer sur Internet ;-))

Dans les coulisses

On me demande souvent comment est-ce que je m’y prends pour créer mes patrons.

Tout d’abord, un petit croquis du modèle. Je couche l’idée sur le papier, je définis chaque détail.

Vient ensuite la phase de modélisme, soit la création du patron sur papier. Je dessine mes premières lignes. Celles qui, une fois assemblées, donneront du volume. Je les travaille en y ajoutant tous les détails voulus (fronces, empiècements, plis…). Puis je réalise une 1ère toile. Elle m’orientera sur les modifications à apporter au patron pour obtenir une belle ligne et un porté agréable. Il peut y avoir de nombreux aller-retour entre la toile et le patron papier jusqu’à obtenir un modèle parfait. Et vu que je suis perfectionniste, je peux vous dire que cette phase me prend un temps considérable !! Mais elle est absolument essentielle.

Les réglages du patron sont maintenant terminés. Je réalise un modèle dans un joli tissu pour vérifier qu’il se monte bien, qu’il est seyant et confortable à porter. Je soigne particulièrement les méthodes employées pour que le vêtement soit facile à monter, bien fini, et surtout, qu’il soit aussi beau à l’intérieur qu’à l’extérieur. En parallèle, je mets par écrit mes instructions de montage, je prends en photo et filme les différentes étapes du montage.

Ensuite, j’envoie mon patronage à une société spécialisée qui le digitalisera et en fera la gradation (déclinaison en différentes tailles). J’ai choisi de faire appel à un professionnel afin que les proportions et la ligne du modèle initial restent identiques quelle que soit la taille choisie.

Après ce travail créatif vient la phase technique. J’enfile ma casquette de graphiste et je retravaille mon patron : distinction de chaque taille par un trait différent, ajout d’annotations, découpage du patron en plusieurs feuilles A4 ou A3, réalisation du plan de coupe… Je fais en sorte que le patron soit facile à imprimer, à assembler, et que tous les documents associés soient clairs et agréables à lire.

Mais ça ne s’arrête pas là ! Mon patron doit maintenant passer entre les mains critiques de mes « testeuses » : j’ai choisi dans mon entourage plusieurs couturières, débutantes ou confirmées, toutes volontaires, bloggeuses et/ou amies. Chacune va tester le patron en situation réelle, et dans une taille différente. Leurs précieux retours me permettront de peaufiner le patron et tout ce qui vient autour.

Mon but étant que mes patrons vous apportent entière satisfaction, qu’ils soient simples et fluides à utiliser. Aucune prise de tête, vous n’avez qu’à suivre les explications par écrit, en photo ou en vidéo. Laissez-vous guider et scämmitez un maximum !!

Johanna