* au pli : signifie que le tissu doit être plié en 2 endroit contre endroit, et que la pièce à couper au pli doit être positionnée le long de la pliure.

* capacité d’étirement: que votre tissu contienne de la matière stretch ou pas, il peut avoir une capacité d’étirement. Pour la mesurer, découpez un carré de 10cmx10cm. Etirez-le dans le sens du droit fil* tout en mesurant sa nouvelle longueur. Puis appliquez la formule (y=nouvelle longueur): [(y-10)/10]x100 Vous obtenez sa capacité d’étirement en %.

* chaîne et trame : étoffe formée du croisement de deux ensembles de fils, la chaîne et la trame qui lui confèrent une certaine rigidité (sauf quand lui sont ajoutés un petit % de fibres élastiques) 

* cran : entaille servant de marque, permettant de savoir comment positionner 2 pièces ensemble avant de les assembler. Indiqué sur le patron, il doit être reporté sur le tissu au moyen d’une fente de quelques mm. Pour une manche, 2 crans correspondent au devant, 1 cran, au dos. 

* cranter : après avoir assemblé 2 pièces ensemble, petites fentes ou entailles en V régulièrement espacées dans la marge de couture permettant de donner plus de souplesse à une courbe (encolure, col, emmanchure, etc…).

* dégarnir ou dégager les angles: après avoir assemblé 2 pièces au niveau d’un angle, retirer le surplus de tissus en coupant la m.cout. en diagonale à quelques 3-4 mm de la couture.

* droit-fil : ligne parallèle à la lisière* du tissu

* embu: longueur supplémentaire laissée au tissu pour un meilleur emboitement dans une partie ronde.

* entoiler : renforcer un morceau de tissu en appliquant sur son envers un tissu thermocollant

* fronces : ensemble de petits plis. Commencer par réduire la tension du fil et choisir un point droit très long. Sur l’endroit du bord à froncer, piquer 2 fils de fronce écartés de 5 mm : l’un sur la ligne de couture, l’autre à 5 mm dans la marge de couture. Tirer simultanément sur les 2 fils de canette pour froncer. Pendant la couture, s’aider d’un poinçon pour la répartition des fronces. On peut aussi froncer en posant un élastique transparent. 

* laize : largeur d’une étoffe entre les deux lisières

* lisière : bord qui termine un tissu des deux côtés de sa largeur

* maille : étoffe tricotée, qui de fait s’étire dans les 2 sens

* poinçon : outil de métal fin et pointu très utile pour répartir les fronces ou s’aider à ressortir les angles

* règle à ourlets : petit morceau de carton gradué

* plan de coupe : dessin miniature répertoriant toutes les pièces à couper sur un même morceau de tissu dans le but d’optimiser son utilisation

* sous-piquer: plaquer la marge de couture vers l’intérieur du vêtement (souvent vers la parmenture) et la piquer à 2mm du bord pour la maintenir bien en place. Cette couture permettra à la parmenture de mieux rester positionnée sur l’intérieur du vêtement.

* surfiler : série de points à cheval sur le bord d’un tissu pour l’empêcher de s’effilocher (au point zigzag ou à la surjeteuse 4 fils)